LLU Lexikon der Luxemburger Umgangssprache
 
Défenseur bis Deiwelsbrôd (Bd. 1, Sp. 102 bis 103)
 
Défenseur, m., avocat qui défend une cause, der Vertheidiger, Vertreter, Rechtsführer. — Engl. defender. — officieux, der von Amtswegen ernannte Vertheidiger.
 
Déférence, f., die Nachgiebigkeit, Ehrerbietung, Rücksicht. — Engl. deference.
 
Défert (géo.), Differdingen, Dorf im Großherzogthum, Differdange, l'un des plus beaux villages de la vallée de la Chier.
 
Défi, m., die Aufforderung, Herausforderung, der Cartel. — Engl. defy; span. desafio.
 
Défiéren, part. défiéert, défier, herausfordern, Trotz bieten. — Engl. defy (defei).
 
Défiguréren, part. défigurèert, défigurer, verunstalten, entstellen. — Mitteltat. diffigurare; engl. desfigure; ital. disfigurâre.
 
Défilé, m., der Engpaß, Hohlweg. — Engl. defile (defeil).
 
Dégagéert, dégagé, gewandt, flink, ungezwungen.
 
Dégorgéren, part. dégorgéert, dégorger, abschlämmen (von Fischen).
 
Dégourdéren, part. dégourdéert, dégourdir, dégourdi, belebt machen.Le mariage forme et dégourdit les gens. (V.)
 
Dégoût, m., éloignement, aversion, der Ekel, die Abneigung, der Widerwille. — Ital. disgusto; engl. disgust; span. disgusto.
 
Dégoûtant, ekelhaft, widerlich. — Il y a des gens qui ressemblent aux vaudevilles, que tout le monde chante un certain temps, quelque fades et dégoûtants qu'ils soient.[S. 103]
 
Dégoûéren, part. dégoûtéert, dégoûter, dégûté, verleiden, anekeln, abschrecken, widern. — Engl. disgust. — La vielle madame B**, l'épouse chérie d'une des plus illustres victimes des fureurs révolutionnaires, était fort sale et passablement ridicule, surtout depuis qu'elle figurait en dame de qualité. Un jour qu'on l'invitait à dîner dehors, elle refusa et dit qu'elle ne dédînait jamais. Sur quoi un plaisant fit ce calembourg: Si madame B** ne dédîne jamais, elle dégoûte toujours.
 
Dégradation civique, f., peine infamante qui consiste dans l'exclusion du condamné de tout emploi public, et dans la privation de certains droits, comme celui d'être témoin, expert, etc., die bürgerliche Entehrung, Ehrenentsetzung.
 
Dégradéren, part. dégradéert, dégrader, heruntersetzen, herabwürdigen. — Engl. degrade.

Un être dégradé ne peut jamais nous plaire. (Delille.)


 
Dégraisséren, part. dégraisséert, dégraisser, 1° die Fettflecken herausmachen; 2° (von schleimigen Fischen) abäschen.
 
Dégraisseur, m., ouvrier qui s'occupe de l'art d'enlever les taches de dessus les étoffes, de quelqu'espèce qu'elles soient et de quelque nature que soit la tache, der Fleckausmacher.
 
Déguiséren, part. déguiséert, déguiser, verkleiden, verstellen.

. . . O! ma chère Céphise,
Ce n'est point avec toi que mon cœur se déguise. (Racine.)


 
Deien, part. gedeit, wegdrücken, stoßen, schieben, pousser légèrement, déplacer en poussant lentement. — Vergl. goth. thatan; holl. douwen, stoßen, drücken.
 
Deint, das Deinige, le tien. — Dó du Deint, ech du' Meint, fais ta part, je ferai la mienne.
 
Deiois, pl. -en, m., der ungeschickte Mensch, der Tölpel, le balourd, lourdeau. — Vergl. Kil. Deusaes, homo nihili.
 
Deirecht, f., die Theuerung, la cherté. — Holl. duurte. — Ech wèrd kèng Deirecht dra' mâchen, je n'y mettrai pas la cherté.
 
Deischter, düster, finster, sombre, obscur. — Holl. duister. — Vergl. celt. du, dy, schwarz, dunkel; sansc. dî, abnehmen. — Noicht, nuit close.
 
Deischtert, f., die Finsterniß, l'obscurité, f.
 
Deiwel, pl. -en, m., der Teufel, le diable, démon. — Holl. duivel; engl. devil. — Dât as der Deiwel, da steckt der Knoten, voilà le nœud de l'affaire; engl. thats the devil. Der Deiwel as an em; engl. the devil is in him. Ech well des Deiwels gièn wann ech ee' Wurd dervoi' verstin, je veux que le diable m'emporte si j'y comprends un mot.
 
Deiwelsbrôd, m. (Schimpfwort), Teufelskerl, démon.

 

Eingabe
Wörterbuchtext:
Stichwort:
 
  

 

© 2010 - Projekt LexicoLux des Laboratoire de linguistique et de littératures luxembourgeoises der Universität Luxemburg, in Kooperation mit dem Kompetenzzentrum für elektronische Erschließungs- und Publikationsverfahren in den Geisteswissenschaften an der Universität Trier
Hinweis zum problematischen Wortgut