LLU Lexikon der Luxemburger Umgangssprache
 
Faraud bis Fausse alarme (Bd. 1, Sp. 143 bis 144)
 
Faraud, m. Fat de mauvais ton, homme du peuple endimanché qui cherche à suivre, qui charge, qui parodie les modes, ein herausgeputzter Mensch, ein übber seinen Stand gekleideter Mensch. — Gaunersp. Monsieur comme il faut.
 
Farce, f., die Posse. — Celt. fars; engl. farce; span. farsa. — Seng Farce' mâchen, Possen machen, spaßen, faire ses farces, se divertir d'une manière bouffonne. — Prov. Tirez le rideau, la farce est jouée, der Spaß hat ein Ende, das ist das Ende vom Liede.
 
Farceng für Farcin, m. (vét.), maladie cutanée, sorte de gale, de rogne des chevaux, des mulets, der Hautwurm.
 
Fard, m. Toute composition blanche ou colorée dont les femmes se servent pour embellir leur teint, ou se donner l'apparence de la jeunesse, die Schminke. — Celt. fardd, Farbe; engl. farde. — La sévérité des femmes est un ajustement et un fard qu'elles ajoutent à leur beauté; c'est un attrait fin et délicat, et une douceur déguisée.
 
Far-niente, m. Mot italien fort en usage pour désigner une douce oisiveté, das Nichtsthun, die Nichtsthuerei.
 
Farw, pl. -en, f., die Farbe, la couleur. — Holl. verw; mittelalt. Varvve. — Dé Farw geet ow, diese Farbe verschießt, geht aus, cette couleur se déteint; holl. die verw gaat af. — Prov. E' schwètzt wé de' Blanne' vun de' Farwen, il en juge comme un aveugle des couleurs.
 
Fâshièw, f. (brass.), die Bottichhefe, la levure de cuve.
 
Fascht (kurz), pl. Fæscht, m., der Fiest, la vesse.
 
Faschten, part. gefascht, fiesten, vescer.
 
Fâschten, part. gefâscht, fasten, jeûner.[S. 144]
 
Fâschten, pl., die Fasten, le carême, espace de quarante jours de pénitence pour se préparer à la fête de Pâques. — Le carême a été institué, selon les uns, pour rappeler les quarante jours du déluge, selon les autres, les quarante années que les Juifs passèrent dans le désert; d'autres, avec plus de raison, affirment qu'en observant le carême, nous rendons hommage au Christ qui se prépara à la mort par quarante jours de jeûne et de prières.
 
Fâschte'bón, pl. -en, f., der Fastenbrezel, le craquelin de carême.
 
Fâschte'bóne'sonndeg, m., der erste Fastensonntag, le premier dimanche du carême, le dimanche de la quadragésime.
 
Fâs-geschmâch, m., der Faßgeschmack, le goût de fût.
 
Fâs-owstóssen (men.), abschärfen, abschrägen, abattre en chanfrein.
 
Fat, m., der eitle, gezierte Mensch, der Laffe. — Celt. fad; lat. fatuus; span. fatuo.
 
Fatigue, f., die Abmattung, Ermüdung, Strapatze. — Cett. faticq; lat. fatigatio; engl. fatigue; ital. fatica.
 
Fätler (géo.), Feitweiler, Fauvilliers.
 
Fâtz, pl. -en, f., die Flatsche (ein großes Stück), der tüchtige Brocken, Fetzen, le gros morceau, le bon lopin. — Ahd. fazza.
 
Fatz, pl. -en, f., der Fetzen, Lappen, la guenille, le chiffon. — Mittellat. faccia. — Kee' Fatz, nichts, rien.
 
Fatzeg, lumpig, fetzig, abgerissen, déguenillé; auch struppigt, zottig, velu. — Nds. fuddig; holl. voddig. — Dât as net fatzeg, das ist nicht schlecht, cela n'est pas mauvais.
 
Fatzen, part. gefatzt, herumziehen, trotter.
 
Faubourg, m., die Vorstadt. — Celt. fabourg; ital. sobborgo. — Vergl. fors-bourg, von lat. foris, draußen, hors du bourg ou hors de la ville, Vorburg. — Les faubourgs se dit absolument de la populace de Paris, der pariser Pöbel, die niedere Volksklasse.
 
Faubourien, se dit familièrement des habitants des faubours de Paris et particuiièrement de ceux du faubourg Saint-Antoine et du faubourg Saint-Marceau, die Vorstädter.
 
Fauscht, pl. Faischt, f., die Faust, le poing. — 't Fauscht an der Tèsch mâchen, blos tapfer mit dem Maule seyn, viel Maul, wenig Herz, être un faux brave, n'être brave qu'en paroles; hardie langue, couarde lance; ital. gran minace et poche lance rotte (et peu de lances rompues). E' Stöck aus der Fauscht ièssen, in der Eile ein Bissen genießen, manger un morceau sur le pouce. Sech 't Faischt voll lâchen, in die Faust, in's Fäustchen lachen, rire sous cape, dans sa barbe, éprouver une satisfaction maligne qu'on cherche à dissimuler.
 
Fausse alarme, f., der blinde Lärm.

 

Eingabe
Wörterbuchtext:
Stichwort:
 
  

 

© 2010 - Projekt LexicoLux des Laboratoire de linguistique et de littératures luxembourgeoises der Universität Luxemburg, in Kooperation mit dem Kompetenzzentrum für elektronische Erschließungs- und Publikationsverfahren in den Geisteswissenschaften an der Universität Trier
Hinweis zum problematischen Wortgut